Appreciez cette article: (2.7)

Nissan voit un potentiel de croissance dans l'après-vente

Posté Le: 27 maart 2017 13:48, par: Barend Luiting
nissan strategy to improve customer ownership experience

Ces deux dernières années, le marché européen de l'après-vente a montré un recul plus important que les prévisions données. Néanmoins, la direction de Nissan se base sur un scénario de croissance ambitieux : une progression de 30 % d'ici 2022.

Connectivité et personnalisation : ces deux concepts élèvent les ambitions de croissance de Nissan dans le domaine de l’après-vente, explique Vincent Wijnen. En sa qualité de vice-président après-vente chez Nissan Europe, il est conscient de la nécessité d’en tenir compte activement. « L’année dernière, nous nous attendions à ce que le marché de l’après-vente affiche un recul de quelque 3 %. Il a finalement enregistré une baisse de 5 % et, l’année d’avant, le recul était comparable. Pour cette année, une croissance négative de 6 % est prévue. » Des chiffres inquiétants sachant que la répartition classique des bénéfices du garage devrait être réalisée de façon relativement comparable entre les ventes de voitures neuves et d’occasion d’une part et l’après-vente d’autre part. « Le taux d’absorption, ou la mesure selon laquelle l’après-vente couvre les frais totaux du concessionnaire, se situe dans la plupart des pays entre les 70 et 80 %, mais il y a également des pays où il est de 30 %. » 

Projet de dongle

En prévision de la voiture entièrement autonome, les véhicules doivent être connectés de façon numérique à leur environnement et ensemble (cette communication autonome entre les appareils est également appelée l’Internet of Things). Nissan est également en train de se positionner dans ce domaine pour être prêt pour l’avenir. La France reçoit la primeur sous la forme d’un projet pilote, dévoile Vincent Wijnen. « On parle beaucoup des dongles sur le marché, mais cela concerne un dispositif intégré. La prise de diagnostic reste ainsi accessible et le boîtier de communication ne peut pas être facilement enlevé. La communication avec l’utilisateur se fait par une application sur le téléphone. La partie qui l’a développée se trouve en France, il est par conséquent logique qu’il s’agisse également du marché pilote. De plus, en France, un autre projet pilote est en cours sur l’autopartage où la porte est ouverte au moyen d’un code. Les techniques sous-jacentes sont étroitement liées. » Vincent Wijnen ne peut pas encore dire quand le Benelux suivra. 

Tags: Nissan, Après-vente, prognostic, voiture connectée, connectivité, taux d’absorption, dongle

Appreciez cette article: (2.7)
 

RÉACTIONS

PLACEZ PREMIÈRE RÉPONSE

  • Nom (demandé)

  • Adresse e-mail (demandé)

VOTRE RÉACTION