Vues : 129 x
Noter cet article:
1 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 5
(3,00)
(Login obligatoire)

Acea : réduction émissions CO2 irréaliste

DOMAIN: Vente de voitures

Posté le : 18 décembre 2018, 14:54

Temps de lecture: 1 minute

D’ici à dix ans, les constructeurs automobiles européens devront avoir réduit de 37,5% les émissions de CO2 de leurs voitures particulières. Cet accord a été conclu hier soir par les États membres et le Parlement européen – au grand dam d’Acea.

La réduction se fera en deux temps : 15 pour cent de moins en 2025 et -37,5 pour cent en 2030. Pour les camionnettes, l’obligation de réduire les émissions de CO2 devra atteindre 31 % d’ici à 2030. L’organisation faîtière des constructeurs automobiles européens qualifie l’accord de « totalement irréaliste, conclu uniquement pour raisons politiques, sans tenir compte des réalités technologiques et socio-économiques ».

Extrêmement exigeant

Selon Acea, si l’objectif peut sembler envisageable, dans les faits, c’est une toute autre histoire. « Les exigences de cet accord sont très lourdes vis-à-vis de l’industrie automobile européenne », commente le Secrétaire général Erik Jonnaert. “À l’avenir, il faut que le marché accepte beaucoup mieux la propulsion électrique et les autres modes de propulsion alternatifs. Selon Jonnaert, tous les constructeurs d’Acea investiront continuellement dans leur gamme de véhicules avec d’autres formes d’énergie. Cependant, des obstacles à l’acceptation généralisée par les consommateurs subsistent, notamment la présence d’un réseau adéquat de bornes de recharge. La sphère politique doit donc veiller à ce que toutes les conditions préalables soient réunies.”

Emploi

Acea affirme également que les “objectifs extrêmement ambitieux en matière de CO2” auront un impact considérable sur l’emploi tout au long de la chaîne de valeur automobile. L’industrie automobile emploie environ 13,3 millions d’Européens. Les décideurs politiques doivent donc proposer des mesures concrètes à court terme pour mener “d’une manière socialement acceptable” la transition qu’Acea prévoit dans le domaine de l’emploi. En raison des récentes affaires de tricherie, ‘Bruxelles’ affirme qu’elle intensifie ses efforts pour s’assurer que les émissions de CO2 correspondent dans la pratique à celles des tests de laboratoire.

Tags: , , ,

59 % Belges ne passent pas…Marc Roosens General Manager…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.