Vues : 73 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

AG lance un projet test sur la conduite sûre chez les jeunes au volant

DOMAIN: Carrosserie

Posté le : 16 janvier 2020, 10:55

Temps de lecture: 2 minutes

Au cours des 3 prochaines années, AG Insurance analysera – en collaboration avec l’assisteur Touring et l’opérateur télécom Proximus – le comportement au volant d’un groupe pilote, composé de 1.000 conducteurs nés en 1993 ou après. Les données recueillies doivent servir à améliorer l’approche de prévention, la protection et la prestation de services liées à ce groupe vulnérable.

Selon AG sur son site web. Bien que le nombre de décès ait diminué au cours de la dernière décennie, les accidents de la route restent la première cause de décès chez les jeunes de 20 à 24 ans en Belgique. Ils représentent un tiers (29 %) des décès enregistrés dans cette tranche d’âge. Pour ces jeunes, la probabilité d’avoir un accident mortel ou de graves blessures sur la route est également jusqu’à 4 fois plus élevée que pour l’automobiliste moyen.

Recherches

Les recherches montrent également que les jeunes conducteurs débutants sont surreprésentés dans les accidents qui n’impliquent aucune autre partie. Plus de la moitié (54 %) des accidents mortels dans lesquels ils sont impliqués sont des accidents de ce type, plus souvent que d’autres causés par une vitesse excessive et une perte de contrôle.

En outre, les jeunes sont bien plus souvent victimes d’accidents de nuit, d’accidents en dehors des carrefours, d’accidents en dehors des agglomérations et d’accidents lors desquels ils doivent bifurquer et laisser passer les véhicules venant en sens inverse.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque qui peuvent jouer un rôle dans ces situations sont : l’inexpérience et les comportements à risque, la vitesse, la fatigue, la distraction, l’alcool, une conduite influencée par les émotions ou par les passagers.

De plus, une récente étude d’AG Insurance montre que pas moins de 13 % des automobilistes âgés de 18 à 24 ans déclarent ne pas porter (ou pas systématiquement) leur ceinture de sécurité. D’autre part, 82 % des personnes de cette tranche d’âge ne voient aucun inconvénient à ce que leur comportement au volant soit enregistré via une app ou une boîte noire.

Prévention et protection

La sécurité des jeunes usagers de la route peut être renforcée par des mesures structurantes, comme des cours spécifiques pour les conducteurs inexpérimentés, des campagnes d’information et de prévention, ou encore un feed-back sur leur comportement au volant et des informations sur les comportements dangereux.

Tags: , ,

Pieter Van Bastelaere, CEO de…Enregistrements UE : en hausse…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.