Vues : 78 x
Noter cet article:
1 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 5
(3,00)
(Login obligatoire)

AT Kearny : l’autopartage est une mode, plutôt qu’un business

DOMAIN: Actualité

Posté le : 13 août 2019, 08:33

Temps de lecture: 1 minute

L’autopartage n’est qu’une mode. En faire un modèle de revenus lucratif semble peu réaliste : c’est la conclusion du rapport d’AT Kearny sur le marché européen de l’autopartage, publié la semaine dernière.

Selon les auteurs, l’autopartage n’est en demande que dans une poignée de villes à forte densité de population (au moins trois mille habitants au kilomètre carré). De plus, en raison de l’énorme concurrence d’un nombre croissant de fournisseurs, l’autopartage comme modèle lucratif n’est pour l’instant qu’une illusion.

Des dépenses importantes

En 2010-2011, des concepts tels que Drivenow (BMW) et Car2Go (Daimler) se sont lancés dans une dynamique internationale à travers l’autopartage. Divers autres constructeurs (Volkswagen, Ford) et de grandes sociétés de location de voitures comme Sixt, par exemple, ont participé à cette approche – souvent au niveau régional. Toutes sortes de startups ont vu dans l’autopartage une véritable opportunité commerciale, et dépensent encore massivement l’argent des investisseurs. Avec de beaux projets, mais avec peu de chances de faire de l’argent.

Covoiturage

L’autopartage était en partie lié au covoiturage, en utilisant Uber et Lyft comme « exemples ». Malgré le fait que le nombre de partages de voitures soit passé de trois millions à plus de 27 millions d’utilisateurs enregistrés dans le monde, l’autopartage est plus un mythe qu’un réel modèle économique, selon la société de recherche et de conseil AT Kearny. Lorsqu’il a été adopté par les grands partis en 2010-2011, on a entendu dire que l’autopartage ferait disparaître une voiture sur cinq du parc automobile. AT Kearny estime ce chiffre désormais à un maximum de 1 sur 20 – et uniquement dans les centres-villes « surpeuplés ».

Tags: , , , ,

Mewa : service lavettes en…Berner a réalisé un chiffre…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.