fbpx
Vues : 137 x
Noter cet article:
1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5
(4,00)
(Login obligatoire)

Extinction Rebellion perd procès contre Febiac

DOMAIN:

Posté le : 24 septembre 2020, 07:47

Temps de lecture: < 1 minute

L’organisation écologiste Extinction Rebellion (ER) a perdu le procès qu’elle avait intenté contre la Febiac peu avant le début du Salon de l’Auto. ER s’est non seulement vu débouter sur le fond, mais doit aussi payer les frais de procédure (2 400 euros) à la fédération de l’automobile.

Le 18 janvier, le groupe avait organisé une action de protestation contre le Salon de l’Auto. Les activistes avaient souillé des voitures et tenté de gêner la circulation des visiteurs. La police avait alors procédé à 185 arrestations administratives, rendues juridiquement possibles après que la Febiac avait déposé une requête auprès des autorités locales par crainte de perturbations. L’ordonnance prévoyait qu’une astreinte de dix euros serait réclamée à toute personne cherchant à entraver le bon déroulement du Salon de l’Auto.

Son propre stand

Les arrestations furent le point culminant des tiraillements entre les deux parties. Dix jours avant le début du salon, Extinction Rebellion avait annoncé à la Febiac des actions de protestation, à mener lors du Salon. Suite à ces menaces, la Febiac avait proposé un stand à l’organisation écologiste, pour qu’elle puisse y défendre ses idées. À la condition toutefois qu’elle renonce à engager d’autres actions. L’offre avait été rejetée, après quoi la Febiac avait demandé une ordonnance. ER a essayé d’annuler cette requête devant le tribunal, car elle contestait l’urgence de la mesure.

L’avertissement

Il s’avère aujourd’hui que le juge des référés a donné raison à la Febiac, nous informe L’Écho. Pour la fédération, il y avait en effet bien lieu d’agir rapidement vu la nature de l’avertissement et le bref délai qui restait avant l’ouverture du Salon. De plus, les activistes écologistes avaient déjà fait savoir précédemment qu’ils avaient une dent contre le Salon de l’Auto. La réclamation en dommages et intérêts (29 000 euros) adressée par ER à la Febiac a été rejetée. Au lieu de cela, le mouvement écologiste doit payer les frais de procédure de son adversaire, en sus des 185 fois dix euros d’astreinte.

Label pneumatique 2.0:…Les VE exigent beaucoup des…
RÉACTIONS

Placez réponse

Dernières nouvelles

Le plus lu le mois dernier

Derniers commentaires

    Pas de commentaires