Vues : 162 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

Fixico surpris de l’inquiétude de Traxio

DOMAIN: Carrosserie

Posté le : 28 juin 2018, 13:17

Temps de lecture: 2 minutes

L’accord entre la plate-forme numérique de dégâts Fixico et Axa inquiète Traxio/Febelcar. Les associations professionnelles craignent que le secteur de la réparation de carrosserie automobile ne se retrouve dans un cercle vicieux tirant les prix vers le bas. Fixico qualifie la réaction d' »étonnante ».

Lors d’une déclaration commune, les associations professionnelles expriment leurs craintes vis-à-vis d’une rupture nette avec le passé sur le plan de la qualité. « Le choix d’Axa de mettre l’accent sur le prix très bas dans leur approche marketing et les médias, afin de permettre à ses clients de choisir de faire réaliser des réparations (principalement leurs propres dégâts) via des plateformes en ligne fait réfléchir et alarme le monde de la réparation de carrosserie. »

Étonné

Le fondateur de Fixico Derk Roodhuyzen de Vries qualifie la réaction de Traxio/Febelcar d’ »étonnante ». « En ce qui concerne la tarification, nous n’en parlons pas, nous la laissons entièrement au secteur de la carrosserie automobile. À titre de comparaison, l’association professionnelle néerlandaise a réagi positivement à notre arrivée, ce qui est logique. Nous apportons de la transparence au marché de la réparation de carrosserie automobile. »

Qualité

Traxio/Febelcar se soucie également de la qualité des travaux de réparation, qualité compromise à cause de la concurrence des prix. C’est absurde, dit Roodhuyzen de Vries. « La préoccupation au sujet de la qualité n’est pas justifiée. Nous ne travaillons qu’avec des entreprises de carrosserie agréées. De plus, en Belgique, elles doivent être agréées par Axa. »

Besoins du client

Selon Roodhuyzen de Vries, Traxio/Febelcar essaient de stopper quelque chose qui ne peut plus l’être. « Nous sommes une plateforme innovante qui répond à un besoin du consommateur. Il ne s’agit pas de savoir ce que l’organisation professionnelle veut, il s’agit de savoir ce que veut le client. Le client souhaite une réponse honnête quant au coût d’une réparation, et non une tarification opaque. De plus, le client n’est pas seulement intéressé par le prix, mais aussi par sa satisfaction. Pour cela, il peut se référer aux critiques sur notre site. »

Roodhuyzen de Vries observe que son étonnement quant aux déclarations de Traxio/Febelcar est partagé par Axa. « Ils cherchaient un tiers qui puisse s’occuper du traitement en ligne des demandes de dommages-intérêts en leur nom. Après tout, en Belgique, de nombreuses personnes ne sont pas couvertes pour les dommages automobiles, ou ont une franchise très élevée. Les assurés qui s’interrogent à ce sujet peuvent maintenant se référer à notre site Web belge, où ils peuvent demander eux-mêmes des devis pour une réparation. Axa est très satisfait de cette collaboration. Cela leur permet d’économiser beaucoup de travail. »

Tags: , , ,

Une Renault autonome testée…Fintyre sur le chemin de…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.