Vues : 62 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

La N-VA qualifie le tollé sur la taxe automobile d’“alarmisme”

DOMAIN: Actualité

Posté le : 22 août 2019, 15:08

Temps de lecture: 2 minutes

La remarque sur la révision de la taxe automobile dans la note de départ du leader de la N-VA Bart De Wever a provoqué un certain tollé. De l’“alarmisme”, selon De Wever.

La note de départ contient mot pour mot ce qui suit : “Dans le domaine de la fiscalité du trafic, nous écologisons le parc automobile en introduisant le nouveau test européen de consommation et d’émissions des véhicules (WLTP) à partir de 2020. Le prix des voitures plus polluantes augmentera, et celui des voitures plus respectueuses de l’environnement baissera.”

La fédération sectorielle Febiac a répondu à Het Laatste Nieuws avec un exemple de calcul dans lequel les conséquences de la nouvelle taxe automobile ont été calculées pour huit modèles de voitures actuels. “Pour une petite citadine à moteur à essence, le BIV passe de 114 à 231 euros. Pour une voiture à essence de la classe moyenne compacte, le BIV passe même de 357 à 850 euros”, rapporte HLN.

Panique

Lors d’une interview à la télévision flamande, Bart De Wever répond par les mots suivants : “Si vous maintenez théoriquement le niveau actuel de CO2 dans le cadre fiscal actuel, vous obtiendrez évidemment des augmentations « fantastiques ». Et c’est précisément pour cette raison que la réforme a été annoncée dans la note. Il est donc très ironique qu’une mesure visant à garantir que ce genre d’augmentation multipliée par trois ne puisse jamais se produire, soit utilisée pour semer la panique. La note dit aussi très explicitement que ce n’est pas l’intention.”

De Wever explique son intention réelle comme suit : “Plus les émissions de CO2 de votre voiture sont basses, moins vous payez de taxe de mise en service. C’est une taxe unique sur l’achat de la voiture. Je tiens donc à souligner que les automobilistes qui circulent aujourd’hui ne remarqueront rien au sujet de cette réforme. Dès 2021, lors de l’achat d’une voiture neuve, il faudra prendre en compte ses émissions de CO2, et cela pourra peut-être même vous être favorable.”

D'Ieteren fait l’acquisition…Sinatec Europe distributeur…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.