Vues : 52 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

La parole est à la deuxième et à la troisième generation

DOMAIN: Actualité

Posté le : 14 juin 2019, 09:10

Temps de lecture: 2 minutes

Il est extrêmement rare de pouvoir interviewer une femme manager pour notre revue professionnelle. Et, sachant qu’en plus il s’agit en fait d’un duo propriétaire d’un holding de distribution de premier plan, il y a certainement matière à publication. C’est donc avec une pointe de fierté que nous relatons notre rencontre avec Margot Kenis et sa fille Caroline Wouters.

barendNous avons eu droit à l’histoire de la deuxième et de la troisième génération de membres de l’entreprise familiale Groep Kenis en Campine. L’année passée, les actions sont passées entre les mains du duo féminin. La rénovation en profondeur de la succursale à Turnhout a été suivie de la reprise de Renault Antwerpen. Avec, à la clé, un chiffre d’affaires qui devrait dépasser les 180 millions d’euros selon les estimations.

Evolution

Tandis que ces dames développent l’entreprise, le monde de la mobilité évolue à grande vitesse. Cette évolution est l’un de piliers fondamentaux sur lesquels s’appuie Aftersales Magazine. Il en est question dans chacune de ses éditions. En tant que concessionnaire de la marque Renault, c’est déjà tôt que ces dames ont fait l’expérience de la transition énergétique et de ses effets.

Electrique

Cela donne une avance importante sur le reste du marché qui se rend véritablement compte seulement maintenant que la mobilité électrique est synonyme de besoins d’entretiens à la baisse. Tant que l’infrastructure de charge ne sera pas bien organisée, les clients ne passeront pas  assivement à l’électricité, telle est l’expérience de Groep Kenis. Entre-temps, le diesel est ‘au coin’, avec comme conséquence un pic d’immatriculations pour les voitures à essence. Toutes ces voitures à moteur à combustion resteront certainement fidèles aux ateliers de Groep Kenis pour encore un certain temps.

Personnel

Trouver et parvenir à garder du personnel qualifié compétent, hommes comme femmes, reste un défi important pour ces dames (et  d’autres – nombreux – dans le secteur). Groep Kenis balaie large dans le cadre de sa politique de recrutement, notamment en s’adressant à des jeunes qui ont terminé leurs études. D’où une équipe jeune. Toutefois, il y a également des collègues qui auront bientôt droit à la pension et devront être remplacés. Une situation qui se présente dans l’ensemble du secteur. De nombreux entrepreneurs se reconnaîtront donc dans ce reportage chez Groep Kenis.

Aussi publié dans Aftersales Magazine numero 2 de cette année.

Bosch continue d’investir en…Nouveau report de l'étude sur…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.