Vues : 380 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

Le belge trop méfiant pour acheter une voiture électrique

DOMAIN: Vente de voitures

Posté le : 17 août 2018, 15:14

Temps de lecture: 1 minute

SI l’achat d’une voiture électrique les intéresse, les Flamands ne passent pas (ou peu) à l’acte. Le consommateur moyen estime qu’à un moment donné, le gouvernement supprimera les avantages fiscaux liés.

Ceci mettrait fin aux avantages financiers, comme ce fut le cas avec les règles pour les éco-diesels et les hybrides rechargeables. Cette méfiance ressort clairement d’une enquête menée par la fédération mobilité VAB auprès de deux mille Flamands.

Accises

Ceux qui achètent actuellement une voiture électrique sont dispensés de la taxe de mise en circulation et la taxe de circulation. Il n’y a pas non plus de droit d’accise sur l’électricité. Mais est-ce toujours le cas ? Parmi les personnes interrogées, 65 % ont répondu qu’elles n’en étaient pas sûres. C’est pourquoi, selon VAB, il appartient au gouvernement de maintenir la politique fiscale actuelle. C’est la seule façon de mettre en confiance le consommateur, le convaincant que l’investissement dans une voiture électrique est un investissement raisonnable.

L’intérêt pour les voitures électriques/hybrides rechargeables se développe en Flandre. Alors qu’il y a deux ans, 14 % des répondants envisageaient d’effectuer un achat, ce pourcentage est passé à 17 % en 2018. D’ici à 2020, le gouvernement flamand souhaite que la part de marché des voitures électriques atteigne 7,5 %. Cet objectif est loin d’être atteint pour l’instant, avec 0,51 % de toutes les voitures neuves vendues.

Bornes de recharge

Selon VAB, deux problèmes actuels, plus pratiques – l’offre d’e-modèles et la disponibilité de bornes de recharge – peuvent être résolus dans l’immédiat et dans les années à venir. La méfiance en général est une autre histoire. La balle est dans le camp du gouvernement. Face aux résultats de l’enquête, le ministre Tommelein (Finances) a déclaré que les autorités flamandes n’avaient « absolument » pas l’intention de modifier – et encore moins de supprimer – les exemptions.

Tags: , , , ,

Le fournisseur automobile TMD…6 nouvelles références de…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.