Vues : 101 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

Les comportements inciviques en hausse sur la route

DOMAIN: Actualité

Posté le : 26 avril 2019, 11:44

Temps de lecture: 3 minutes

Injurier les autres usagers au volant, klaxonner de manière intempestive, coller déli-bérément les autres véhicules et même descendre de véhicule pour s’expliquer : tous ces comportements sont en hausse en Belgique, parfois même davantage que dans les autres pays européens.

Du coup, 83% des conducteurs belges ont peur du comporte-ment agressif des autres usagers. Autre phénomène préoccupant : 1 Belge sur 10 a déjà eu un accident ou un quasi-accident à cause du GSM. Ces résultats sont issus d’une nouvelle enquête menée dans 11 pays européens par la Fondation Vinci Auto-routes et dont les résultats pour la Belgique sont publiés aujourd’hui par l’institut Vias. Voici les principaux résultats de la Belgique:

Le trafic gagne en agressivité

63% des Belges klaxonnent pour indiquer leur mécontentement (contre 53% en 2017). Seuls les Espagnols (66%) le font plus encore plus souvent que nous. Près de 6 conducteurs belges sur 10 (59%) injurient les autres usagers (contre 52% en 2017). Seuls les Italiens et les Grecs font pire que nous. C’est en Belgique que ces comportements ont le plus augmenté. Autre comportement incivique en hausse : le fait de talonner un conducteur pour lui montrer son agacement. Un tiers des conducteurs belges (31%) affirment le faire (contre 26% il y a 2 ans).

Plus grave encore : de plus en plus d’automobilistes sortent de leur véhicule pour s’en prendre à d’autres usagers. Dans notre pays, 15% déclarent le faire (contre 10% en 2017). Aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne (10%), ce pourcentage est le plus faible. C’est en Pologne (36%) que l’on trouve les automobilistes les plus agressifs.

Au cours des 2 dernières années, les comportements inciviques sont en hausse dans presque tous les pays européens. La Belgique ne déroge pas à cette tendance.

1 Belge sur 3 lit ses mails ou SMS au volant

La moitié (50%) des conducteurs Belges indiquent téléphoner avec un système Bluetooth, contre seulement 42% il y a 2 ans. Bien que ce soit toléré, ce comportement peut distraire le conducteur.

Malgré toutes les campagnes de sensibilisation, plus d’1 Belge sur 5 (21%) continue de téléphoner avec le GSM en main. Ce pourcentage est en légère baisse par rapport à il y a 2 ans (-2 pts), mais la différence avec les Pays-Bas (15%) et la Grande-Bretagne (11%), par exemple, reste considérable.

Près d’1 Belge sur 3 (31%) déclare envoyer ou lire des SMS en conduisant. Au niveau européen, ce résultat est le pire d’Europe, juste après la Pologne (33%). La moyenne européenne est de 24%. Pourtant, quasi tous les conducteurs (96%) disent que c’est dangereux.

1 Belge sur 10 a déjà eu un accident ou un quasi-accident à cause du GSM

11% des Belges déclarent avoir eu un accident ou un quasi-accident dû à l’usage du GSM. Ce chiffre est en nette hausse par rapport à 2018 (6%). Nos voisins français (9%), néerlandais (8%) et allemands (9%) enregistrent de meilleurs résultats que la Belgique.

1 Belge sur 2 paramètre son GPS pendant qu’il conduit

Le GSM n’est pas la seule source de distraction en voiture. 49% des conducteurs belges configurent leur système de navigation pendant la conduite. Nous faisons moins bien que la moyenne européenne (43%). Il est pourtant préférable d’introduire la destination souhaitée au préalable afin d’éviter un relâchement de l’attention en conduisant.

7 conducteurs sur 10 oublient de ralentir à hauteur de travaux routiers

Près de 7 conducteurs belges sur 10 (69%) « omettent » de lever le pied à proximité des travaux routiers. Non seulement nous sommes les pires élèves en la matière mais en plus, ce pourcentage est encore en hausse par rapport à 2017 (+4%). Un accroissement des contrôles semble donc tout à fait indispensable.

Les Belges ont tout de même une bonne réputation en Europe.

Les conducteurs belges sont sévères avec eux-mêmes : 21% d’entre eux se donnent au moins un qualificatif négatif. C’est le pourcentage le plus élevé de tous les pays interrogés. Malgré cette autocritique, ils ont une bonne réputation aux yeux des autres conducteurs européens. 45% des conducteurs étrangers nous attribuent au moins 1 adjectif positif. 18% des Européens taxent les conducteurs belges de courtois et 17% de calmes.

Karin Genoe, CEO de l’institut Vias : “La densité du trafic augmente toujours plus sur nos routes. Ça se traduit par une hausse des comportements agressifs et inciviques. Autre point d’attention : la distraction au volant, à l’origine de nombreux (quasi-) accidents. L’usage du GSM mais aussi le paramétrage du GPS pendant la conduite sont des sources d’inattention. Ces deux phénomènes, en augmentation, mériteront une attention accrue au cours des prochains mois afin de sensibiliser les conducteurs aux dangers qu’ils représentent.”

Tags: , ,

Ventes Groupe Renault baissent…428 milliards d’euros de…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.