Vues : 99 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

Les mesures en réponse au coronavirus coûtent 3,7 milliards d’euros par semaine

DOMAIN:

Posté le : 10 avril 2020, 12:54

Temps de lecture: 2 minutes

Le service d’étude de Traxio a calculé que les mesures prises dans le cadre de la crise du coronavirus coûtent 3,7 milliards d’euros chaque semaine au secteur automobile. Ce chiffre reflète la perte cumulée des ventes, entretiens et réparations manqués de voitures de tourisme, de véhicules utilitaires et pneus (codes NACE 45.1 et 45.2).

Selon Traxio sur son site Internet. Si les mesures de ‘confinement allégé’ devaient se poursuivre jusqu’au 3 mai 2020, les pertes totales s’élèveraient à 34 milliards d’euros, soit 20 % du chiffre d’affaires annuel total. Ce chiffre d’affaires annuel chuterait à 138 milliards d’euros par rapport à 172 milliards d’euros en 2019.

Si ces mesures étaient prolongées jusqu’au 31 mai 2020, les pertes totales atteindraient même 47 milliards d’euros, soit 27 % du chiffre d’affaires annuel du secteur. Selon ce scénario, le chiffre d’affaires annuel plongerait à 126 milliards d’euros, comparé à 172 milliards en 2019.

Six étapes

Lors de la reprise de l’activité, Traxio tient compte des six étapes suivantes (voir graphique tout en haut) :

  • Chute importante des ventes de véhicules neufs et d’occasion et quasi paralysie des activités d’entretien et réparation dès le début des mesures de confinement (le 16 mars 2020);
  • Quasi paralysie persistante pendant toute la période de confinement ;
  • Reprise graduelle de l’activité à l’issue de la période de confinement (dans les scénarios de Traxio: respectivement le 3 ou le 31 mai) ;
  • Pic temporaire d’activité (vente et après-vente) telle que la réception des véhicules de stock, la reprise des entretiens et réparations, la livraison de pièces, la permutation saisonnière des pneus etc.
  • Contre-coup temporaire :
    – Baisse des ventes (principalement aux entreprises et indépendants) ;
    – Baisse du nombre de réceptions de véhicules neufs (les véhicules commandés sont réceptionnés plus tardivement en raison de la fermeture provisoire des usines des constructeurs) ;
    – Baisse des prix des véhicules d’occasion à cause de l’ampleur des stocks à financer ;
    – Baisse du nombre d’entretiens et réparations (principalement à cause de la diminution du kilométrage parcouru pendant la période de confinement).
  • Stabilisation du chiffre d’affaires – à un niveau inférieur qu’auparavant.

Reprise des activités

“Les 10.000 entreprises et 100.000 travailleurs de la branche automobile sont frappés de plein fouet par la crise du coronavirus”, commente Filip Rylant, porte-parole de Traxio. “Les mesures prises en réponse au coronavirus ont pratiquement totalement paralysé la vente et l’entretien. Pour éviter la faillite à de nombreuses entreprises et une prise d’assaut imprudente par le public lors du déconfinement, Traxio réclame que les branches de l’automobile, la moto, le vélo, les pneus et les car-wash puissent reprendre graduellement leurs activités dès le 19 avril 2020, dans le respect strict des consignes d’hygiène et de santé”.

Le secteur de la mobilité…Michelin: production de…
RÉACTIONS

Placez réponse

Dernières nouvelles

Le plus lu le mois dernier

Derniers commentaires

    Pas de commentaires