Vues : 112 x
Noter cet article:
1 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 5
(3,00)
(Login obligatoire)

Malgré conjoncture délicate, Bosch dépensera

DOMAIN:

Posté le : 29 janvier 2020, 15:50

Temps de lecture: 2 minutes

Malgré une conjoncture délicate dans le secteur de l’automobile, le Groupe Bosch a pu maintenir en 2019 le chiffre d’affaires élevé de l’année précédente. Selon les chiffres provisoires, le fournisseur spécialisé dans les technologies et les services a réalisé, en 2019, un chiffre d’affaires de 77,9 milliards d’euros.

Pour l’exercice comptable 2019, le résultat d’exploitation (EBIT) s’élève à près de 3 milliards d’euros. La marge prévisionnelle s’élève à peine à 4 % du chiffre d’affaires. Le résultat est affecté par la baisse de la production automobile, notamment sur les marchés importants de la Chine et de l’Inde, par la demande toujours plus faible de véhicules de tourisme diesel, par les coûts élevés de restructuration, essentiellement dans le secteur de la mobilité, ainsi que par les investissements croissants pour les futurs projets.

Baisse

Bosch s’attend à ce que la production automobile mondiale connaisse en 2020 une troisième année de baisse consécutive. L’entreprise prévoit cette année une baisse supplémentaire de 2,6 % à l’échelle mondiale, soit environ 89 millions de véhicules – à mettre en perspective avec la baisse de près de 10 millions d’unités en 2017. Bosch entame cette nouvelle année à un niveau constant et n’envisage pas de reprise de la production mondiale avant 2025.

« L’évolution de la mobilité ne signe pas la fin de la mobilité, et certainement pas la fin de la voiture », déclare Volkmar Denner, Président du Directoire de Bosch. « Dans un avenir proche, la voiture restera le moyen de transport privilégié, et a toutes ses chances de devenir un moyen de transport plus sûr, plus confortable et plus respectueux de l’environnement. Les nouvelles technologies comme l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle (IA) ou les piles à combustible contribueront à faire progresser la mobilité. »

Secteurs de croissance

Entre 2013 et 2020, Bosch aura consacré près de 3 milliards d’euros dans des secteurs de croissance totalement nouveaux. Cette année, Bosch dépensera 500 millions d’euros pour l’électromobilité et les piles à combustibles seules. La conduite automatisée profitera d’une enveloppe de plus de 600 millions d’euros, tandis que 100 millions d’euros supplémentaires bénéficieront aux solutions de mobilité connectées. Par ailleurs, depuis 2015, Bosch a consacré 600 millions d’euros au développement de ses activités liées à l’Internet des objets.

Vingtième édition du salon…Allego étend son réseau avec…
RÉACTIONS

Placez réponse

Dernières nouvelles

Le plus lu le mois dernier

Derniers commentaires

    Pas de commentaires