Vues : 283 x
Noter cet article:
1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5
(4,00)
(Login obligatoire)

Traxio : situations absurdes causées par l’arrivée de WLTP

DOMAIN: Vente de voitures

Posté le : 29 août 2018, 14:33

Temps de lecture: 2 minutes

Selon Traxio, la “manière coupée des réalités” dont le gouvernement belge gère la réglementation européenne sur le WLTP menace de pénaliser des centaines d’acheteurs de voitures neuves. Ils ne sont pas seuls : les ateliers et les importateurs non officiels avec lesquels la transaction a été conclue sont également concernés.

Traxio prévoit des actions en justice des citoyens contre leur garage, qu’ils accusent d’avoir mal informé. Ces acheteurs ne seront en aucun cas autorisés à utiliser leur voiture neuve, non immatriculée en temps voulu, avec les anciennes valeurs des tests d’émissions de la directive NECD (généralement produites avant le 1er juin de cette année) sur les voies publiques après le 31 août.

Plusieurs centaines

Le porte-parole de Traxio, Philippe Decrock, connaît des exemples de voitures neuves qui ont déjà été achetées pour un fils ou une fille, en prévision de l’obtention d’un permis de conduire à l’automne prochain. Autre exemple : l’achat a été effectué pour adapter techniquement le véhicule à un enfant handicapé dans une phase de suivi. Certains acheteurs de voitures de sport risquent également de ne pouvoir utiliser leur véhicule que sur des terrains privés et non sur la voie publique. “Nous ne pouvons pas donner le nombre exact de personnes concernées, car les nouvelles voitures atteignent l’utilisateur final par de multiples canaux. Mais il y en a certainement des centaines.”

Position rigide

L’organisation faîtière du secteur accuse le gouvernement belge d’adopter une position rigide sur le dossier WLTP. Des voitures neuves Euro 6 et Euro 6-D, les voitures diesel les plus propres du marché, risquent de “perdre toute valeur”, car elles ont été produites avec l’ancien certificat NECD et ne figurent pas sur la liste de l’importateur (marque par marque) et soumises à temps au bureau d’enregistrement. “Nous avions pensé que nous pourrions conclure un arrangement transitoire avec le gouvernement, tout comme nous avons toujours réussi à le faire dans le passé. Au lieu de cela, la législation européenne est appliquée de manière très stricte.”

Le statut de véhicule d’occasion des véhicules en question ne sera pas non plus accordé. Par conséquent, les voitures d’occasion plus anciennes et beaucoup plus polluantes (Euro 2, 3 et 4) peuvent être immatriculées, mais pas les voitures neuves respectueuses de l’environnement conformes à la norme Euro 6. Le gouvernement a choisi “un chemin inflexible, sans consultation concrète avec le secteur de l’automobile et les garages”. Selon Traxio, cela menace de réduire de nombreuses voitures neuves à la casse du jour au lendemain, à l’exception de la possibilité d’exporter en dehors de l’UE.

Remède

L’organisation exhorte le Service Public Fédéral Mobilité (plus particulièrement la DIV) à trouver une solution pratique et réalisable en concertation avec le secteur. L’objectif est de permettre le commerce résiduel de ces véhicules “NECD” avant la fin de l’année, malgré les réglementations européennes strictes en vigueur.

Tags: , , , , , , , ,

Joint-venture créée pour un…Traxio surpris par…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.