Vues : 66 x
Noter cet article:
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
(0,00)
(Login obligatoire)

Un lanceur d’alerte embarrasse PSA

DOMAIN: Atelier

Posté le : 10 juillet 2019, 15:50

Temps de lecture: 2 minutes

Lors d’une conférence de presse, l’avocat d’un ancien partenaire Distrigo en France a présenté des documents qui ont mis PSA Retail dans l’embarras.

L’embarras concerne la rupture du contrat entre PSA et le partenaire Distrigo MA Pièces Autos Bretagne de Quéven, à l’initiative de PSA. Ce contrat faisait de MA Pièces Autos le distributeur de pièces détachées pour Citroën, Peugeot, DS et Eurorepar. L’objectif de chiffre d’affaires de cette année était de 30 millions d’euros, à atteindre avec 52 collaborateurs.

Revente

Le contrat a été résilié par PSA Retail car MA Pièces Autos aurait revendu des pièces d’origine au webshop de pièces universelles Autopuzz. Autopuzz, tout comme MA Pièces Autos, fait partie du groupe de concessionnaires Midi Auto, mais ne dispose pas de son propre contrat de pièces détachées. PSA Retail a alors mis fin au contrat avec MA Pièces Autos, car la livraison de pièces à Autopuzz perturberait le marché pour le réseau de concessionnaires. MA Pièces Autos conteste maintenant cette décision devant les tribunaux.

Pour PSA, il semblerait que l’affaire soit pliée s’il peut prouvé que le contrat interdit la revente à un tiers. Ceci est contesté par l’avocat de MA Pièces Autos, Renaud Bertin. Selon lui, la revente de pièces est explicitement exclue du contrat avec MA Pièces Autos.

Injuste

Et ce n’est pas tout. Par l’intermédiaire d’un lanceur d’alerte, l’avocat a pu accéder à des documents indiquant que PSA Retail avait conclu des contrats de livraison avec un groupe d’entreprises automobiles universelles, en partie de la clientèle du partenaire Distrigo, MA Pièces Autos… à des prix bien plus bas ! Pour prouver l’injustice de la rupture du contrat par PSA, l’avocat, plutôt virulent, a convoqué une conférence de presse spéciale. La décision revient maintenant au juge, et sera prise mi-septembre.

Tags: , , ,

Démission de Krüger, CEO de…Essai de conduite autonome…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.