Vues : 90 x
Noter cet article:
1 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 5
(3,00)
(Login obligatoire)

Vendeurs pessimiste pour 2020

DOMAIN: Vente de voitures

Posté le : 12 décembre 2019, 16:48

Temps de lecture: 1 minute

56 % des vendeurs de véhicules d’occasion prévoient un rétrécissement du marché en 2020. 21 % pensent même voir les ventes chuter de plus de 10 %. Plus les entreprises sont petites, plus elles sont pessimistes. Seuls 16 % des entreprises se disent optimistes pour 2020, tandis que 21 % s’attendent à un statu quo.

Selon Car-Pass, qui a demandé à 350 vendeurs de véhicules d’occasion comment ils voyaient le marché en 2020. Elles s’attendent aussi à voir la part de voitures diesel se réduire au profit des voitures essence en raison de l’introduction des zones de basses émissions. Quant aux motorisations alternatives, leur rôle reste marginal.

Diesel

Selon toute logique, 75 % des entreprises interrogées sont convaincues que la demande de voitures diesel va continuer à se réduire au profit des voitures essence. La grande percée des véhicules hybrides ou électriques n’aura pas encore lieu l’an prochain. En ce qui concerne les motorisations alternatives, 59 % misent sur le statu quo ou sur une légère hausse (moins de 5 %) à peine. De toute façon, ces véhicules ne sont que très peu représentés sur le marché de l’occasion. 63 % s’attendent à un statu quo ou à une augmentation des importations. Cette tendance se poursuivra donc également l’an prochain.

Marché

L’introduction des zones de basses émissions à Bruxelles, Anvers et Gand s’avère être le facteur le plus déterminant pour le marché, suivi de près par la fiscalité automobile en général. ). La conjoncture économique générale, les discussions sur le climat et la problématique des embouteillages ont moins d’influence.

Le fait que les voitures diesel Euro 4 ne seront plus admises dans les LEZ dès le 1er janvier 2020 provoque donc des remous sur le marché de l’occasion. De nombreux commerçants sont très réticents à prendre ces véhicules en stock, étant donné la baisse considérable attendue de leur valeur résiduelle. La plupart de ces voitures termineront probablement à l’exportation, selon Car-Pass.

Traxio: marges 2018 ont…Spies Hecker répare orange…
RÉACTIONS

Placez réponse

Je moet inloggen om een reactie te kunnen plaatsen.